Photographier un enfant entre un et trois ans

Il a maintenant 1 an ! Il a grandi, tout ce qu’il a fait depuis sa naissance est impressionnant. Tant de choses acquises durant cette année, tant de choses à apprendre durant ses premières années de vie !
Nous avons envie d’immortaliser tous ces moments précieux de son évolution, de son air sérieux à ses mimiques comiques. Voici donc les façons de faire, comment aider le photographe de bébé  à faire de magnifiques photos de votre petite merveille.

Immortalisez le premier anniversaire de bébé

Connaissez-vous le Cake Smash ou, en français, la destruction de gâteau ?
Comme la plupart des parents, nous aimons bien laisser nos enfants détruire un gâteau lors de son premier anniversaire. Pourquoi ne pas le faire en studio et ainsi obtenir un magnifique album photo professionnel de ce si merveilleux moment ?
Le tout est plutôt simple. Premièrement, il faut trouver un thème de couleur. Un gâteau et un accessoire, préférablement, de tons identiques. Il y a une grande diversité d’accessoires pouvant être utilisés : un tutu de tulles, une cravate, un nœud papillon, un collier de perles, une boucle dans les cheveux, etc. Laissez-vous inspirer : le choix est illimité !

On assoit ensuite l’enfant devant le gâteau et c’est parti pour le moment le plus joyeux ! Votre petit s’en donnera à cœur joie… Détruire un gâteau, lécher le crémage, il n’y a rien de plus adorable à regarder. La rafale de photo se fait du début à la fin et les souvenirs seront éternels !

Heureusement que papa et maman sont là !

Photographier un enfant âgé entre un an et trois ans, ce n’est pas une mince affaire.
À un an, je bouge et je veux tout découvrir. Lorsque mes parents me chantent une chanson ou me font rire, cela peut m’aider à rester tranquille, le temps de prendre quelques photos…
Par contre, vers deux ans, je sais marcher. Me garder calme et sage comme une image peut vous paraître plus difficile. Apportez ma peluche ou mon doudou peut faire des miracles. Assis, à câliner ma peluche, cela pourrait donner un cliché parfait.

Vers trois ans, je sais parler et même chanter. Chante avec moi, s’il te plait, ça me distraira si j’ai envie de bouder.
À cet âge, je sais tout et je veux tout savoir. Explique moi ce qui se passe, tu pourrais être surpris de ma collaboration. Montre moi aussi les résultats, j’aime quand je suis beau, j’aime voir comment je suis beau et photogénique !
Apporte-moi les choses que j’aime. Apporte-moi ta bonne humeur et ton sourire, qui sont contagieux. J’aime quand tu es fier de moi et c’est ton sourire qui me l’indique. Félicites-moi quand j’y arrive, j’aurai encore plus envie de rester calme et souriant.

Apporte-moi un livre, car j’aime aussi les couleurs. Je suis certain que tu aimeras la photo de moi où je feuilletterai un livre, d’un œil ébahi ! Comme ça, tu pourras frimer que je sais déjà lire. Je suis un prodige, je suis un mannequin, je suis capable de tout, si tu me rassures !
N’oublie pas : peluche, doudou, livre, jouet, ton sourire, ta fierté, ta bonne humeur… et vous allez voir, maman et papa, les photos seront magnifiques !
Ton petit bout ‘choux sera bientôt photographié comme un grand !

studio bain de lumière
1 rue Gérhard
92800 Puteaux
0 954 249 349
www.bain-de-lumiere.com/cadeau-naissance

Astuces pour assurer au mieux le shooting photo d’un jeune enfant

Les Bout d’choux de moins de 5 ans, réputés pour être un bon public, peuvent s’avérer des moins coopératifs qui soient quand il s’agit de se laisser tirer le portrait. Tous les parents le savent, rien n’horripile plus leur charmant bambin que d’être tenu à rester en place s’il en a décidé autrement, d’autant plus quand il s’agit d’un sujet aussi impalpable qu’une séance photo.

Rassurez-vous toutefois, bien des astuces ont fait leurs preuves pour que cette épreuve hippique se transforme en un amusement qui vous  ravira tous. L’une des clefs du succès d’un tel shooting est de faire en sorte qu’éclate sa joie, pour faire de ces instants un amusement pour de vrai, d’une contrainte un jeu participatif plutôt qu’une obligation qui peut rapidement tourner au calvaire, autant pour l’enfant que pour le photographe de bébé.

Alors penserez- vous, comment faire pour que cela se passe au mieux, ce n’est finalement pas si compliqué que cela si vous parvenez à considérer les choses de son point de vue et non du vôtre. Le supplier de  faire un beau sourire n’aura pour résultat qu’une ébauche de grimace bien crispée, quant à lui demander de prendre telle attitude et de ne pas bouger, c’est le meilleur moyen de lui faire prendre les jambes à son cou.

Si votre petit est en âge d’avoir en mémoire les paroles de sa comptine préférée, la lui chanter en vous emmêlant les pinceaux, au besoin à plusieurs reprises, aura pour écho immédiat un bel éclat de rire face à votre bourde. Par exemple, pour « Mon beau sapin » employez le mot “lapin” ou “tintin”. Effet bœuf garanti, surtout si vous faites semblant de ne pas saisir style « Ben quoi, qu’est-ce que j’ai dit, je comprends pas !!! »

Une combine pour décrocher une mimique irrésistible consiste à lui demander d’imiter un animal sauvage ou de vous faire sa plus belle grimace, ce qui aura pour effet cela va de soi de vous effrayer un maximum, voire au besoin déclencher des cris « Non, pitié, ça me fait trop peur !!! ». Face à votre terreur et vos exclamations de surprise l’enfant ne pourra que se tordre de rire et, par là même, vous offrir des expressions dépassant toutes vos attentes.

Une autre méthode infaillible est celle des chatouilles, pour éveiller une mine éclatante et un éclat de rire des plus communicatifs. Plus vous le menacerez, sans pour autant qu’il fut besoin de passer à l’action, mieux il rentrera dans le jeu et plus il y prendra plaisir, surtout si vous y allez de quelques excitations « Attention, je m’approche, je vais te faire des guili-guili !!! »

N’hésitez surtout pas à vous mettre vous-même en situation de porte à faux. L’erreur d’un adulte, surtout quand il s’agit de sa Maman ou son Papa, ne peut qu’amuser au possible tout gamin. Un « Oups !!! » penaud ou un mine déconfite ne manquera jamais de les amuser voire même de leur tirer une expression désarmante du plus bel effet (chacun sait que les grands ne sont pas censés se tromper, faire ou dire une bêtise).

N’oubliez jamais que la joie est fort contagieuse et votre propre amusement indissociable du sien. Tout est bon et réalisable tant que vous lui présenterez les choses de façon ludique, non pas comme un souhait destiné à vous faire plaisir mais inversement vous surprendre. Alors cette séance, qui aurait pu être un véritable désastre, dépassera toutes vos attentes et vous assurera une réussite des plus attrayantes et touchante au possible.

studio bain de lumière
1 rue Gérhard
92800 Puteaux
0 954 249 349
www.bain-de-lumiere.com/cadeau-naissance

Les points importants pour un shooting bébé

De plus en plus de parents souhaitent faire des photos de bonnes qualités de leur nouvel arrivant.  Toutefois lorsqu’on est novice, il peut parfois être difficile de tout mettre en place pour une séance photo bébé et ses parents . C’est justement pour cette raison qu’il est nécessaire de connaitre les petites astuces qui permettent de vivre cette expérience pleinement pour l’enfant comme les parents.

 

Comment organiser un shooting pour enfant

L’organisation d’un shooting en compagnie d’un photographe bébé à Suresnes se fait généralement en quelques étapes. Premièrement, il est nécessaire de passer un rendez-vous. Les dates disponibles sont généralement du lundi au vendredi. Cependant, les photographes acceptent de temps en temps de faire un rendez-vous un dimanche par mois. Après cela, il faudra préparer l’enfant car cela peut parfois être désagréable pour lui. Une tenue devra lui suffire mais il est préférable d’apporter des rechanges en cas de petits accidents. Quant à l’âge, l’enfant est autorisé à faire des séances photos dès sa naissance même si l’âge limite pour ce genre de shooting est de 4 ans. Il ne faut également pas oublier qu’il est possible d’offrir ce type de séance en cadeau à de jeunes parents.

 

Mieux comprendre le déroulement de la séance

Durant une séance pour enfant, le photographe se chargera en premier de faire des prises de lui seul. S’il est encore vraiment petit, les parents aideront pour positionner l’enfant ou le maintenir de temps en temps. C’est seulement dans la deuxième partie que les autres participants pourront être visibles sur les clichés. Quant à la troisième partie, il s’agira surtout de voir les clichés réalisés et de donner la possibilité aux parents de choisir celles qu’ils souhaitent recevoir. Au bout de ces unes heures de prises et de visionnage, les clichés tirés seront envoyés aux parents en plus d’une version sur fichiers.

Studio Bain de Lumière
1 rue Gérhard
92800 Puteaux
0 954 249 349